Une glace crémeuse qui fond doucement et onctueuse sur la langue : par temps chaud, il n’y a rien de mieux. De nombreux glaciers utilisent des additifs et des saveurs au lieu de vrais fruits. D’autres ne font même plus leur propre crème glacée. Nous vous expliquons comment reconnaître une bonne glace artisanale de glacier : Vous devriez faire attention à ces signes :

Inspectez le glacier de plus près

Si vous voulez de la bonne crème glacée, sans arômes artificiels, additifs, vous devriez d’abord regarder de plus près les glaciers. La propreté joue avant tout un rôle majeur dans la qualité du produit, en particulier pour des produits sensibles comme la crème glacée, explique L’Artisan Glacier, fabricant de glaces artisanales depuis 1963. « Regardez bien comment le boulier est manipulé « , conseille ce maître artisan glacier. « S’il est dans une eau sale, vous ferez mieux de ne pas y toucher. » Les bacs dans lesquels la glace artisanale est stockée doivent aussi avoir l’air bien entretenus. Les vêtements des employés doivent également être propres. Ce sont là de bonnes indications que le glacier attache une grande importance à la qualité.

Des cristaux et une glace molle

Les cristaux de glace sont un signal d’alarme clair. La glace était probablement déjà décongelée. Des germes se sont peut-être formés ici. Une glace très molle peut également indiquer qu’elle n’est pas suffisamment refroidie. La salmonelle peut également se propager ici.

Faites attention aux points noirs

Cependant, la bonne qualité n’est pas seulement caractérisée par l’hygiène. Tout dépend des ingrédients. La crème glacée aux noix devrait aussi contenir de vraies noix, la crème glacée aux fruits devrait au moins montrer les fruits transformés. « Lorsque vous voyez les ingrédients qui ont donné leur nom à la crème glacée, le risque de tromperie est moindre « , explique L’Artisan Givré. Parfois, on utilise des sirops teints avec trop peu de fruits ou de jus au lieu de vrais fruits. Mais surtout, la glace à la vanille s’écoule au compte-gouttes. Au lieu de la vraie vanille, des arômes sont ajoutés à la crème. « Les consommateurs devraient faire attention aux points noirs« , conseille ce fabricant de glaces artisanales. La couleur est tout aussi importante. « Quand le sorbet à la fraise est rouge vif et que la glace à la vanille est jaune grinçant, des colorants ont été utilisés. »

Des blocs de glaces élevés ne sont pas toujours de bon augure

« Quiconque prépare de la crème glacée fraîche peut se passer de nombreux additifs. La crème glacée est traditionnellement faite avec de la graisse de lait et la crème glacée au lait devrait contenir au moins 70 % de lait. Cependant, de plus en plus de fabricants de glaces ajoutent des matières grasses végétales à des prix plus bas. Des émulsifiants sont souvent ajoutés pour amener de l’air dans la glace. « L’impact de l’air peut se situer entre 25 et 120 % « , dit le maître glacier. Cela crée plus de volume de glace à partir de moins d’ingrédients.

En fait, beaucoup de ces additifs se trouvent surtout dans la glace préparée de façon attrayante, qui dépasse des bacs et sont sous forme de vagues. C’est la seule façon de garder la glace empilée en forme. Un test de langue fournit également des informations sur les additifs désagréables : Si vous sentez une pellicule de graisse sur votre langue après avoir léché la glace, cela pourrait indiquer la présence d’émulsifiants et de graisses végétales dans la glace.

L’origine de la glace est souvent inconnue

La fabrication de la glace artisanale est un art et demande beaucoup de travail. C’est pourquoi de nombreux glaciers sont approvisionnés en marchandises. Il est difficile de dire si la crème glacée est faite maison ou si elle provient de grossistes. « Malheureusement, il n’y a pas d’obligation d’étiquetage en France « . Toutefois, cela serait logique, car la crème glacée artisanale est souvent plus fraîche, a meilleur goût et contient moins d’additifs. Cependant, même la crème glacée maison ne garantit pas qu’il y aura moins d’émulsifiants dans le produit. La chose la plus importante reste l’impression personnelle du glacier et le goût individuel.