Lorsque vous souhaitez acheter un bien immobilier, vous signez d’abord un compromis ou une promesse de vente avec le vendeur. Puis, vous disposez d’environ 45 jours pour obtenir un accord de prêt auprès d’une banque. Vous commencez par effectuer des simulations auprès de différentes banques, afin d’évaluer votre capacité d’emprunt et comparer les conditions financières proposées.

Vous choisissez ensuite la proposition qui correspond le mieux à votre projet et prenez rendez-vous avec un conseiller pour monter votre dossier. Lors de ce rendez-vous, vous devez présenter les documents justificatifs nécessaires, comme vos bulletins de salaire, votre avis d’imposition sur le revenu ou encore votre compromis de vente signé.

Définissez les conditions d’assurance emprunter

C’est également à ce moment-là que votre conseiller vous sollicite afin de définir les conditions d’assurance emprunteur, dite ADI, permettant de vous couvrir en cas de décès ou d’invalidité. Vous définissez également la garantie exigible par votre banque afin de s’assurer que le prêt qu’elle vous accorde sera remboursé, par exemple l’hypothèse ou la caution. Selon la situation, votre banquier vous transmet ensuite un accord immédiat ou sollicite un accord de sa direction. Dans les deux cas, il vous informe que votre offre de prêt arrivera dans les prochains jours à votre domicile, par courrier recommandé.

Attention, afin que votre accord ne soit pas considéré comme nul, la proposition ne peut être renvoyée qu’une fois le délai légal de réflexion de 10 jours dépassé, c’est-à-dire à partir du 11e jour seulement après réception de l’offre. Il vous sera alors demandé de la lire attentivement, de la parapher, de la signer, d’y indiquer la bonne date et de la renvoyer à votre banque sans aucune rature.

Rapprochez-vous des professionnels compétents

En parallèle, vous informez votre notaire que vous avez obtenu votre prêt et fixez ensemble une date pour la signature de l’acte de vente. Votre conseiller doit être tenu informé de cette date afin qu’il puisse programmer le déblocage des fonds. Le notaire, quant à lui, se charge de transmettre un appel de fonds à la banque, précisant l’échéance et le montant du virement à effectuer.

N’hésitez pas à demander à votre conseiller s’il a bien reçu ce document, car si le virement n’est pas effectué avant la signature de l’acte authentique, la vente peut être bloquée. Enfin, vous ne devrez pas oublier d’assurer votre bien car vous deviendrez propriétaire dès la signature. Le conseiller joue un rôle essentiel lors de la construction d’un projet immobilier, en accompagnant l’acheteur depuis la proposition de financement jusqu’au versement des fonds.