La qualité d’impression d’une imprimante doit généralement être évaluée avec le réglage prévu par le fabricant, supposé être le meilleur compromis qualité / vitesse, avec le meilleur papier proposé par la marque de l’imprimante.

Pour l’impression de tirages photos, il existe des encres spéciales photo, afin d’obtenir les meilleurs résultats. Résolution et respect des couleurs sont les deux composantes essentielles qui permettent de juger de la qualité d’impression photo.

Laser ou jet d’encre ?

Le choix entre ces deux types d’imprimante dépend essentiellement de l’usage que l’on veut en faire.

Pour une utilisation bureautique (impression de texte essentiellement) c’est une imprimante laser qu’il faut choisir. En effet, bien que plus onéreuse à l’achat, elle se révèle beaucoup plus économique à l’usage (2 à 3 centimes d’euro par page pour 15 centimes d’euro pour une imprimante à jet d’encre).

Néanmoins, les plus artistes d’entre nous seraient avisés de choisir une imprimante à jet d’encre qui leur assurera un bien meilleur rendu des couleurs lors de l’impression de photos ou de graphiques (si leur portefeuille le leur permet !).

Les imprimantes multifonction

Il existe sur le marché ce que l’on appel des imprimantes multifonctions. Ces dernières servent non seulement d’imprimante, mais également de photocopieuse, de scanner et parfois même de fax.

Ces machines sont évidement plus onéreuse que leurs consœurs « traditionnelles » mais cela peut s’avérer être un choix judicieux si vous souhaitez investir dans un scanner ou une photocopieuse sans pour autant payer le prix fort.

Imprimer ses photos

Comme nous l’avons vu précédemment, afin d’obtenir une meilleure qualité lors de l’impression de ses photos, il est conseillé d’utiliser une imprimante à jet d’encre, certains constructeurs proposent même des imprimantes dédiées à l’impression de photo numérique. De plus, afin d’obtenir un résultat optimal, il est nécessaire d’utiliser du papier adéquat. Cet union peut s’avérer très coûteux à la longue.

Une question se pose dès lors : quel est l’utilité d’acheter une imprimante photo dédiée alors qu’il existe bon nombre de site internet proposant l’impression de photo numérique à très bas prix ?

Encres et papier : Un mariage à optimiser

La qualité d’impression dépend fortement de celle du papier utilisé. Inutile d’imprimer en jet d’encre sur du buvard ! Les papiers « premiers prix » machine/reprographie ne permettront jamais une réellement bonne impression avec une encre qui diffuse trop dans les fibres du papier.

Pour parvenir au meilleur résultat possible, il faut utiliser au moins du papier « couché », un papier recouvert d’une fine couche d’un mélange intégrant, entre autres, du kaolin et ensuite calandré au travers de gros rouleaux pour acquérir de la brillance et assurer un meilleur traitement de surface.

Tous les fabricants d’imprimantes proposent ce type de papier, aux performances très proches de l’un à l’autre. Mais il ne peut restituer un résultat rivalisant avec le papier photo de l’argentique : il n’en a ni la brillance, ni la «main», un mot de la profession papetière pour désigner la tenue, la texture, la souplesse d’un papier.

L’impression «qualité photo» impose le papier «photo» adéquat. Et pour des résultats optimums, le trio encre/papier/imprimante doit absolument être optimisé. A l’usage, on se rend compte qu’on aura toujours intérêt à utiliser les consommables prévus par les marques pour fonctionner ensemble.

Les scanners

D’une imprimante multifonctions en usage scanner, on attend vitesse et fidélité de reproduction. A nouveau : résolution, respect des couleurs – quelle que soit la luminosité –, et pas de dégradation de l’image.

Vitesse de numérisation/photocopie

les temps nécessaires à la numérisation et à la prévisualisation (effectuée en 300 dpi, une résolution suffisante pour obtenir un fichier de qualité) est une bonne méthode pour comparer les données constructeurs. Sur les multifonctions, les durées sont aussi quelquefois données pour obtenir une photocopie noir et blanc, en qualité standard, et couleur, en qualité photo.

Il n’est pas forcément souhaitable, loin s’en faut, de scanner ses images en résolution maximale. Les très lourds fichiers obtenus seront – paradoxalement – d’une qualité marginalement supérieure à celle de fichiers plus légers, et feront perdre du temps de traitement. En fait la relation optimale entre la résolution de numérisation et celle de l’imprimante, pour une impression de dimensions identiques, penche très largement en faveur d’une numérisation en résolution moyenne. Ainsi, sauf pour agrandir un document opaque, pour scanner une diapo ou un négatif en vue d’agrandissement, il n’est pas recommandé d’utiliser la résolution maximale du scanner.

=> À lire aussi : Les meilleurs souris ergonomiques verticales